6 mois ! Episode 4

mois
5 Mar

6 mois ! Episode 4

6 mois ! Episode 4

Le 30 janvier, on a eu six mois ! Six mois qu’on a quitté maison, amis, famille, travail, école, activités, douche chaude et Saint Nectaire. Six mois qu’on voyage à travers le continent.
Pour ce bilan, on a reçu toutes vos questions !
Alors, on va essayer de vous répondre honnêtement.

Dans cet épisode 4 :

  • Apprentissages scolaires : programmés de façon régulière ou amenés selon le quotidien ?
  • Avez-vous établi une journée type, une semaine type ou vous laissez vous porter par les occasions ?

C’est parti !

« Apprentissages scolaires : programmés de façon régulière ou amenés selon le quotidien ? »

Véro : Au Cap Ténare, on a passé un bon moment à parler d’une suite d’instruction en famille. On s’est toujours posé des questions sur leurs besoins, sur la possibilité d’apprendre autrement et on a de plus en plus envie d’une vie qui leur permette de nourrir leurs passions, se construire, buller et rêver, relationner avec plein de gens différents… Et finalement, ce sont nos propres peurs qui bloquent (peur de ne pas trouver un équilibre avec le travail majoritairement et peur d’être isolés) Et puis, Noé peut encore faire deux belles années dans l’école qu’il a intégré six mois avant le départ et qui nous a réconciliés avec l’école. We’ll see ! En attendant, au début, on avait deux élèves habitués à répondre à des consignes mais peu chercheurs et encore moins autonomes. Ils ne sautaient pas en l’air en disant « Oh oui, j’ai hâte d’apprendre !! » Ca va mieux aujourd’hui. Ils ont par exemple dévoré tout ce qu’ils pouvaient sur la mythologie sans qu’on s’en rende compte ou presque et nous en apprennent long quand on visite des sites archéologiques. Pour la partie formelle, je prépare pour chaque période le programme de maths et français. Je n’invente rien. Le sommaire de leurs manuels scolaires a tout prévu, j’ai juste à répartir dans le calendrier. Ils font environ 1h30 de français les lundis et mardis et 1h30 de maths les mercredis et jeudis. Tout le reste, histoire géo, anglais, histoire de l’art, sciences, on les appelle les extras et on essaie d’en faire une séance par jour. Ils écrivent tous les jours et on enregistre des reportages sur les pays traversés. Et puis il a y a les moments de grâce comme la rencontre avec le papi Jean-Paul qui leur a fait un cours de géométrie avec des cadres en bois. Et la vie tout simplement : observer les coquillages, la course du soleil, les étoiles, la lune, le feu allumé par la loupe, un changement de pneu, une graine qui germe, l’empire austro-hongrois au château de Schönbrun et l’empire ottoman comme à Istanbul… On a inventé des duos pour les tâches quotidiennes donc ils assurent aussi en cuisine, balayage, vaisselle… Bref, quand on a reçu le courrier pour une inspection, on s’est dit qu’on était à peu près dans les clous. Mais d’inspection il n’y aura point car en août, il n’y a pas d’inspecteur et là on est à la plage.
PS : tout de suite, Noé a fait une immense spirale en pâte à modeler. Il est en train de spontanément compter la longueur de pâte à modeler, transformer mètres en cm, faire un plan pour une prochaine réalisation, observer ce qui se passe s’il enlève 5 cm de vert mais ajoute 10cm de bleu…. Il fait des photos, demande si ça se vendrait dans une galerie d’art…Voilà, apprendre en liberté, c’est ça ;)))

Manu : les « extra » sont moins programmés, c’est à l’envie et selon les opportunités du voyage. Il faut aussi apprendre à ne pas trop en faire, des fois on a envie de leur apprendre telle ou telle chose parce qu’on la croise à ce moment-là mais pour eux c’est pas le moment… Mais globalement ça marche, le voyage fournit les occasions de faire de l’Histoire et de la Géo, les gars font une fiche par pays traversé ; mais aussi de la science : dessin d’un bivalve, dynamique des flux au musée du Danube, l’atome, les ions, les électrons avec la rouille, les plantes et les animaux rencontrés, …
Il faut arriver à synthétiser les apprentissages glanés sur le parcours pour en garder une trace. Et puis il y a la rédaction d’articles pour le blog où on essaie de leur apprendre à structurer un texte.

« Avez-vous établi une journée type, une semaine type ou vous laissez vous porter par les occasions ? »

Véro : Un peu des deux ! On s’est vite rendu compte que si on ne prend pas le temps de faire maths et français le matin, ça passe à la trappe. Donc, réveil, gym (mélange de Qi Gong, yoga, abdos et pompes) petit-déjeuner, école une heure ou deux puis on est libres… de chercher de l’eau, vider les toilettes sèches, faire les courses, rouler, chercher un nouveau bivouac… Début janvier, on a aussi mis en place un rythme semaine/weekend. Le weekend, les gars nous rejoignent sous la couette pour ronronner ensemble mais plus en semaine. On avait besoin de retrouver du temps juste pour nous le matin et aussi de démarrer la classe avant 11h. Ca doit faire halluciner plein de voyageurs qui ne savent même plus quel jour on est. Nous on est encore dans le calendrier et les heures. On a envie de profiter à fond de chaque journée et de réaliser tout ce qui nous tient à cœur. On a rédigé une day check list dont on parle chaque soir : aujourd’hui, ai-je réalisé un apprentissage parmi les extras ? Ai-je pris le temps de chouchouter mon corps ? Ai-je exprimé ma gratitude ? Ai-je rendu un service pour le plaisir ? Ai-je écrit mes trois petits bonheurs ? Et le dimanche, il y a conseil de famille : on exprime à tour de rôle ce qu’on a bien aimé depuis le dernier conseil, ce qui nous a déplu, ce qu’on demande, ce pour quoi on a de la gratitude et on termine par un gros câlin. Manu et moi vérifions aussi qu’au cours de la semaine, nous avons bien eu notre moment de temps solitaire sans contrainte.
Mais tout ça est régulièrement bouleversé par de belles rencontres, du temps passé avec des copains, la météo, les visites… et on retrouve ensuite nos rituels avec plaisir !

Manu : oui il y a un type pour la journée et la semaine mais ça sert plutôt de repère pour faire un peu chaque jour : un peu d’école, un peu de sport, un peu de route, un peu de visite, … Il faut un minimum pour ne pas trop procrastiner mais pas trop pour laisser une place au hasard, aux opportunités surprises, à l’incertitude.
Avant qu’on parte je disais que j’avais besoin d’une journée à moi par semaine où je n’ai pas de compte à rendre à la communauté sur l’utilisation que je fais de ce temps. On n’a pas mis en place cette journée et du coup ma soupape de sécurité explosait parfois. Depuis quelques semaines on essaie de mettre en place 1/2 journée par adulte. Quand on y arrive ça améliore grandement l’ambiance générale.
Les programmes ou les rythmes ça peut paraître barbant mais ça donne un élément déclencheur pour passer à l’action. Par exemple, pour l’anglais, on a constaté qu’on en faisait pas assez alors on a décrété que le samedi serait le jour de l’anglais. Ou encore, Véro était agacée par les réveils au ralenti où on commence la journée à 11h alors j’ai remis un réveil pour reprendre un rythme et répondre au besoin de Véro. Le réveil me rappelle non seulement l’heure mais aussi symboliquement l’importance pour Véro d’un lever qui permet de profiter de la journée.
Pour les rencontres, nous avons mis quelques trucs en place pour les faciliter : les peintures sur Slowpy, poster des messages sur les groupes facebook de francophones et puis sentir, répondre à son intuition. Au début c’est pas si facile, on a tendance à dire non, à ne pas oser adresser la parole ou demander, on se dit qu’on va déranger. A un moment donné, je me suis dit qu’il fallait apprendre à dire oui. C’est comme ça qu’on a accepté l’invitation de Robert, maître-nageur à la piscine de Baja, qu’on a rencontré une famille en Roumanie, qu’on a passé 3 jours sympas chez Nesligul en Turquie, qu’on s’est laissé choyer par Zoé à Xanthi et encore plein d’autres rencontres.

 

Les autres épisodes de la série :

Episode 1 : l’idée, le parcours

Episode 2 : le programme, la préparation

Episode 3 : est-ce qu’on pense au retour ? Le chargement du camping-car

Episode 4 : comment se passe l’école en voyage ? Avez vous une journée type ?

Episode 5 : les enfants profitent ? sont-ils les plus heureux du monde ? Est-ce que les copains et la famille leurs manquent ? les cheveux de Noé, la vie nomade.

Episode 6 : Comment c’est les enfants en espace réduit ? le couple 24h/24 ensemble ?

Episode 7 : est ce que notre vision de la vie a changé ? Est-ce qu’on conseillerait ce voyage ? Est-ce qu’il nous manque quelque chose de français ?

Episode 8 : Notre plus gros coup de foudre ? plus grande émotion ? plus belle colère ? plus belle galère ?  image la plus colorée ?

 

______

Vous avez remarqué ? Il n’y a pas de pub sur notre blog ! Si vous aimez ce qu’on fait, si vous rêvez avec nos mots et nos photos, si on vous apporte un peu de chaleur et de soleil, vous pouvez participer à la cagnotte Leetchi !

5 Comments

  1. Salut Véro, salut Manu, salut les enfants
    J’ai lu avec grand plaisir ce que j’appelle, Manu s’en souvient, vos textes libres. Profitez, profitez. Tâtonnement expérimental, expression libre, réunion de coopé, quoi de plus formateur pour vos petits.
    Je vous embrasse et pense souvent à vous.

    1. Salut Michel ! Cette idée d’articles par les enfants a fortement été inspirée par ta pédagogie en effet ! Et par les journaux scolaires de la pédagogie Freinet. Pour les derniers, on est allé un peu plus loin que l’expression libre. On les a initié à une méthodologie pour structurer mieux les idées et la pensée : 1) foisonnement d’idée, sélection, tri. 2) Plan détaillé en 3 parties et 3 idées par partie, rédaction de l’intro et de la conclusion, recherche d’infos manquantes. 3) rédaction du texte. Franchement, je suis bluffé du résultat. Certes, il faut les motiver et les soutenir mais un enfant de 8 ans est capable de suivre cette méthodo… En ce moment ils préparent leurs articles en rapport à la Grèce. Noé a choisi les 12 travaux d’Hercule et Joseph la titanomachie… C’est eux qui ont choisi les sujets…
      à +
      Manu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *