Catégorie : Non classé

9 Nov

Interview de Manu sur le voyage 20 septembre 2019

Manu a été interviewé le 20 septembre 2019 sur RCF dans l’émission Libres Propos.

Avant le voyage, Manu participait régulièrement comme débatteur à l’émission Libres Propos sur RCF 63 où un thème était donné et un panel de participants échangent leurs idées sur ce thème. Cette fois, pour l’émission du 20 septembre, Manu est l’invité ! Le thème de l’émission portait sur le voyage en général et notre voyage en particulier.

Bonne écoute !

10 Mai

Unissons-nous pour des bivouacs propres !

Le voyage c’est chouette… Mais il y a un problème !

Depuis qu’on a quitté l’Autriche,  les déchets sont un problème important, rencontré pendant notre périple. Avant de bivouaquer, nous nettoyons le petit coin de nature qui nous héberge. Des bivouacs propres, c’est important pour nous, pour la nature et pour ceux qui vivent là.
A force, on aimerait que ça change durablement. Nous ne sommes évidemment pas les seuls à faire ce petit geste isolé. Alors on se dit qu’il faut trouver un moyen pour que ce geste soit moins isolé, plus collectif,  valorisé pour être multiplié…

Unissons nos petits gestes isolés

Un moyen simple serait que le campeur nettoyeur prenne en photo le résultat du nettoyage et la publie sur ses profils de réseaux sociaux avec un hashtag commun pour cette action.  Un hashtag, c’est un mot-clé précédé d’un # qui permet d’être visible de tout le monde (par exemple #UnAnEnVoyage ) . Si on utilise le même,  le hashtag est plus populaire et encore plus efficace.  On peut ainsi faire connaître largement cette initiative ecocitoyenne.
Maintenant qu’on vous a expliqué le contexte, pourquoi avons-nous besoin de vous ?
dechets

Tu es sensible, intelligent.e, tu vas nous aider !

Il faut trouver un hashtag efficace,  qui parle de l’action de nettoyer un bivouac par des campeurs, qui puisse être international (en anglais donc), qui soit positif,  encourageant,  motivant,  engageant,  percutant.
On a besoin de vous pour choisir le meilleur !  
On a préparé un petit sondage !
Pourquoi faire un sondage ? Pour que le mouvement soit collectif dès le début !
Vous pouvez donner 3 minutes de votre temps pour lancer un mouvement peut-être planétaire et salutaire !  ; -)

Cliquez là pour choisir le meilleur hashtag 

Et n’oubliez pas de partager, colporter, diffuser, afficher cet article pour la réussite de cette initiative ! 

19 Août

On dort où ce soir? (Véro)

On dort où ce soir ??? (Véro)

Chaque soir ou tous les deux ou trois jours si on est restés plusieurs nuits au même endroit, se pose la question du squat du soir. Avant, on partait en vacances en Fort Transit, un fourgon neuf places pour lequel mon frère avait inventé un aménagement qui nous permettait de dormir tous les quatre. On s’engageait dans n’importe quel chemin quitte à faire demi-tour. Mais il n’y avait ni toilettes ni de quoi cuisiner ni un minimum d’espace vital. Là, pour un an, notre maison bien-aimée, Slowpy la Cagouille est d’un autre gabarit : 3.5 tonnes, 7m de long, 2.4m de large et 2.8 de haut. Avec ces chiffres plantureux, tu oublies les petits chemins de traverse, les pistes caillouteuses et terreuses sous peine de te transformer en limace inerte. Mais s’il y a un truc qui m’a bien angoissée avant le départ, c’est l’idée de me retrouver condamnée à ces horribles parkings à camping-cars le long des routes, tous serrés comme des sardines avec la joie d’écouter la télé de Robert et les pets de Janine. Pour l’instant, on s’en sort la tête haute grâce à trois outils infaillibles :

  • Notre bon sens et notre âme d’explorateur (papas et mamans des 2 côtés nous ont bien élevés)
  • L’application Park4nights (des voyageurs partagent leurs bon plans parkings)
  • L’application maps.me (gps gratuit avec lequel on télécharge à l’avance les cartes)

Le bilan de ces trois premières semaines est globalement positif.

Au top du top, notre première nuit en Autriche, en pleine nature, sur une route de crête. Intrigués par une espèce de pyramide, on s’est engagés sur une petite route. La pyramide s’est révélée être une aire de détente et de méditation, un lieu où tu peux appuyer sur un interrupteur pour déclencher la lecture d’une méditation guidée avec une musique relaxante. En bonus une vue à 360° sur les monts environnants, le coucher de soleil et un plan en or pour installer nos douches solaires. Bon, c’est aussi le lieu où vers 23h30, j’ai demandé à Manu si le vent pouvait renverser 3.5 tonnes. Un orage mémorable !!!!

Au flop du flop : le réveil à 7h par une tondeuse, les errements criards d’une bande de jeunes à proximité d’une fête du vin, un train entre deux villages qui passe toutes les heures ou presque, les gendarmes qui nous délogent à 23h…

Mais franchement rien de dramatique comparé à tous les plaisirs des autres jours (ruisseaux pour se laver et jouer, prairies à sauterelles, aires de yoga de rêve…)

Je crois qu’on a une bonne étoile…

19 Août

Parents en voyage (Véro)

Parents en voyage

Avant le départ : je pensais que ça allait être méga relax de vivre en famille sur la route. Deux parents pour deux enfants, ça me paraissait vraiment tranquillou frisouille comparé à notre quotidien où le chasseur cueilleur part de 8h15 à 19h (ou minuit) en moyenne chaque jour pendant que je reste à la grotte avec les louveteaux. Quand ils étaient petits, j’ai même dangereusement flirté avec le burn-out, honteuse de ne pas vivre la maternité en sifflotant gaiement, en me sentant chaque jour un peu plus sous l’eau sans savoir appeler à l’aide. Mais ça c’était avant parce que maintenant, je sais prendre soin de moi pour pouvoir ensuite prendre soin de mes amours. J’ai appris à déléguer, organiser mes évasions, lâcher sur la perfection… J’ai des alliés en or : équipe de copines, grands-parents, école et maîtresses top, centre de loisirs, éclaireurs, yoga, rando, vin… Bref, je me disais que là où ça pouvait coincer, c’était au niveau de nos styles éducatifs respectifs. Au bout de 10 ans de vie commune avec mes équipiers en culotte courte, j’ai développé des talents que la NASA, le FBI, le Dalaï Lama et Paul Bocuse s’arracheraient s’ils le savaient :

  • master en stratégie et communication (« Quand tu m’exploses le nez à 22h50 en faisant le kangourou alors que je meurs de fatigue, je me sens des envies de meurtre, euh non, je me sens agressée et je te demande de filer au lit illico presto » « P’tit con »),
  • spécialiste des personnalités borderlines et états limites (Quoi, tu n’as jamais vu un drôle écarlate hurlant et baveux dans une boulangerie ??)
  • Observatrice d’écosystèmes uniques au monde (« Oh, je vois sous ton lit une souris crevée à côté d’un sachet de sucre et de ton cahier de nombres »)
  • Voyante (« Argggg encore 7mn de cuisson, il va péter les boulons !!! »)
  • Fine cuisinière, boulangère et pâtissière pour 4 palais à la fois en moyenne 12 fois par semaine (« Maman, j’espère que c’est une soupe industrielle cette fois-ci ! »)
  • Chauffeur de limousine pour nains sous amphétamines (Quelle idée aussi de faire la tournée des copains un jour de fête d’anniversaire quand la moyenne d’âge est en dessous de 9 ans…)
  • As de la concentration (exemple tout frais : boucler un article de blog en s’interrompant 20 fois par ligne pour un conseil, une chamaillerie, les pâtes qui sont cuites…)

Bref, je m’aime et j’aime mon chéri qui se trouve être aussi le père de nos zadorablezenfants. Mais comment dire ? Il a un style différent. Des fois, ça me décoiffe mais j’avoue que c’est comme s’il parlait un méta-langage spécialement accessible aux couillus. Et peut-être même que des fois, je me fais embobiner par les minous à coup de bisouille-maman et de regards de biches… Donc, on est différent mais notre tandem roule. Quand ça grince, un petit coup d’huile et hop, ça repart pour un tour. Il faut dire que grâce aux schtroumpfs, on a appris à se fâcher à coups de message-je et d’expression des besoins. Même si des fois la colère sort comme un volcan et qu’on gueule lamentablement des trucs minables pour ensuite se sentir très nul et éprouver le chemin de croix jusqu’aux excuses…

Bref, que dire au bout de 10 jours de voyage sur 365 ? Eh bien là, alors que mes beautés dorment paisiblement, que je fais travailler mon cerveau en sirotant une tisane, que j’ai pédalé toute la journée sur cette Eurovélo 6 dont j’ai tant rêvé, je me sens zen, confiante et pleine d’amour. Oui, des fois, c’est vrai, ils sont un peu pénibles mais la réciproque doit être vraie aussi. On est beaucoup plus les uns sur les autres que d’habitude. N’empêche, ils grandissent et ils sont capables de belles choses.

Alors je me dis que le grand challenge pendant cette année de vie collés collés tous les 4, c’est de nourrir ce qui nous fait du bien à chacun.

Oh, la pluie est arrivée. Huuuuum, 4 grenouilles fermées dans un bocal, au secouuuuuuurs !!!!!!!!!!!!!!

PS : chéri si tu me lis, n’oublie pas de m’envoyer pédaler, courir, marcher, nager, bronzer le plus souvent possible !

PS bis : à J+21, je constate que les moments de grâce alternent assez facilement avec des moments noirs, qu’à deux parents ce n’est pas forcément méga plus facile mais qu’on a de quoi discuter !!!

29 Juil

J-1 ! Le départ approches…

Ouh la la ! On a rien écrit à J-3 et J-2… Dur dur de tenir un journal ! 

Alors un petit flashback :

J-3 : On continue à modifier le chargement, on enlève, on rajoute, on répèse …. toujours pareil… Bon le proprio de la balance dit qu’elle n’est pas 50 kg près… Faudrait trouver une autre balance, il y a celle de la coop agri, mais à cette heure c’est fermé.

Je montre à Nadine les plantes du jardin, enfin les quelques unes qui faut sauver… Et je fais un minimum d’entretien du labyrinthe. Wahoo, je l’ai sacrément negligé … Il est envahit de lisserons et de tussilage… Je fais évidemment le rapprochement avec ma vie… Peut-être n’ai-je pas fait assez attention à l’équilibre des choses pour maintenir la force et la beauté des choses… On dirait que le voyage commence dans ma tête… 

On fait aussi le point sur papier à scanner, on installe les apply qui vont bien, on vous fera un article là-dessus plus tard. On fait le point sur les disques durs. Je numérise quelques cassettes audio (oui je sais, j’ai 40 ans et je sais quoi faire de l’association stylo bic / K7 ). 

Comme c’est difficile de faire un planning collectif avec les petites choses, c’est un peu tendu…

J-2 : Je prépare les messages réseaux sociaux pour Shop&Coop histoire d’être tranquille en août et être présent au voyage et à la famille. On finit de scanner tous les papiers et tirer quelques exemplaires des plus importants. 

On fait le point sur les listes, on tire des traits, des fiches thématiques sont soldées, hop poubelle ! Comme quoi ça avance ! 

On change tout depuis le changement de nom : la page Facebook, le nom de domaine du blog, le compte twitter, …. Je crée un compte sendinblue pour que vous puissiez vous inscrire à la newsletter du voyage, y a un bouton pour ça sur la nouvelle page Facebook ! Je regarde pour changer la cagnotte Leetchi… wahoo ! Y a déjà des donneurs ! Merci à eux ! Donc du coup je la change pas, elle restera sous l’ancien nom. Pour le site, mon pote JDO nous donne un sérieux coup de main ( il s’occupe de tout en fait). Si vous avez besoin de quelqu’un pour gérer vos hébergement de site, demandez moi, je vous filerai son contact ! 

Mon pote Lolo est arrivé ce soir avec ses enfants. Et Jean Marie nous invite à l’apéro … qui dure un peu mais c’est pas grave et ça fait plaisir ! 

J-1 : je fais le point sur le gaz, Vero s’occupe du chargement, on prépare les dernières choses à transmettre à Nadine. Allez, j’y retourne ! 

Manu
Et ce soir c’est 

26 Juil

J-4 on est trop lourd…

On a fini le chargement, fait le plein de gasoil, d’eau, du gaz de rechange, verdict :

3T560….

Je sais pas qui fait 60 kg de trop mais il doit maigrir…

Va falloir jouer au costkiller…

J’ai enlevé ma perceuse, des outils, le jeu de Molki, le pied de photo, les affaires de baseball (aaaaargh), …


On revoit tout pour explorer les sources de légèreté….


On verra demain si nos sacrifices sont suffisants….

Manu

25 Juil

J-5 on range la maison…

Hier, Manu a fait un dernier petit tour au boulot, des rendez-vous pour shop&coop, scanner les papiers,… 

aujourd’hui, c’est rangement ! Nadine arrive ce soir, elle va habiter la maison pendant notre voyage. Alors on met tout propre et surtout on lui fait de la place ! 


Pendant ce temps, on finit le chargement avec les habits des parents et les dernières bricoles …

Minouchette, notre chatte, doit sentir que quelque chose se prépare… Elle squatte le camping car…