La Bulgarie (semaine 16 du voyage) par Manu

bulgarie
27 Déc

La Bulgarie (semaine 16 du voyage) par Manu

Semaine 16 du voyage : la Bulgarie

Un an en famille en voyage à travers l’Europe ! Après avoir longé le Danube et descendu la côte roumaine de la Mer Noire, du 10 au 18 novembre 2017, la famille Bouhier-Pillot longe la côte en Bulgarie !

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot

Vendredi 10 novembre Mangalia (Roumanie) – Baltchik (Bulgarie)

Dernières courses en Roumanie pour épuiser nos derniers leïs, dans le lot : un petit bilboquet un peu spécial qui est très apprécié des enfants en Roumanie. Noé y a été initié hier soir au resto par son copain Christian.
Passage à la frontière sans problème, on avait peur de devoir payer une deuxième fois l’amende pour défaut de vignette, étant donné que nous n’avions pas de preuve fiscale de notre acquittement, nous ne savions pas dans quelle poche était arrivée l’argent…

La redevere la Roumanie !
Zdraveï la Bulgarie !

Bulgarie

On retrouve l’écriture cyrillique, comme en Serbie. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Alphabet_cyrillique

Plus on descend et plus on retrouve les couleurs de l’automne dans les arbres, on a l’impression que Slowpy est devenu une machine à remonter le temps !

bulgarie

Suivant le guide du Petit Futé, on s’arrête au site de Durankulak. Au milieu d’un lac, sur une île, une civilisation ancienne a prospéré dès le Veme millénaire avant JC : les Hamangia.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Culture_de_Hamangia

Bulgarie

Puis nous nous dirigeons vers le cap de Shabla, point le plus à l’est du pays où s’élève le phare le plus vieux et le plus haut de la Bulgarie. Arrivés sur les lieux, ce n’est pas le phare qui nous impressionne, c’est le décor… Une étonnante installation ressemblant fortement aux symboles compagnonniques : compas, équerre, colonnes de styles différents, damiers, et des boules de verre qui doivent certainement jouer avec le soleil mais là … on n’a pas de soleil… Il y a bien un panneau d’explication mais en bulgare. Après quelques recherches, il semblerait que les symboles soient maçonniques et représentent un temple. Étonnant, un temple maçonnique public et à ciel ouvert…

Bulgarie Slow and Curious famille bouhier pillot

Direction Baltchik pour trouver un bivouac. Nous traversons une plaine pétrolifère avec des puits et des grosses citernes de stockage qui rythment le paysage.

Bulgarie

On arrive à Baltchik et on trouve un beau bivouac entre la mer et le palais d’été de la reine Marie de Roumanie.

 

Samedi 11 Novembre Baltchik – Varna

On tente de visiter les jardins et le palais d’été mais les prix nous semblent disproportionnés avec le site et la saison (pas beaucoup de plantes en cette saison !), pas possible de visiter le jardin sans les bâtiments malgré 2 prix affichés (rien à voir avec les 5 lev annoncés dans le guide), illico les gens vous orientent vers un parking payant assez cher, pour accéder à l’entrée il faudra traverser 500 m de marchands attrape-touristes et pour couronner le tout les gens qu’on rencontre tirent une tronche de 10 m de long sauf un jeune gardien sympa, souriant qui apporte des explications en anglais mais c’est bien le seul… Bref, c’est un spot touristique détestable. Le contraste nous saute aux yeux avec la chaleur et la bonne humeur des Roumains.

Bulgarie
Donc, impasse sur ce jardin réputé.
On tente alors de trouver les boues thérapeutiques et une source d’eau chaude mais sans succès…

On reprend donc la route, direction Varna.
Arrivés à Varna, on trouve un parking sur le jetée. Pendant que je finis l’article de la semaine 10 (Serbie), Véro et les enfants vont visiter Varna, une ville balnéaire fin 19 eme début 20eme. Ça fait du bien de se retrouver seul et pouvoir se concentrer sur quelque chose plus de 5 minutes !

Bulgarie

Véro a trouvé de l’eau de rose, spécialité bulgare. À leur retour à Slowpy, on cherche un bivouac. On tombe sur un immense parking le long de la mer. Il doit y avoir un monde fou à la belle saison ici. On continue le plus loin qu’on peut et là tadaaaaam on tombe sur ce que cherchait Véro depuis plusieurs jours : une source d’eau chaude populaire ! Elle n’est indiquée ni dans le guide ni sur maps.me mais le flaire légendaire de Véro l’a trouvée ! Une belle piscine ouverte, gratuite, entre 30 et 40°C, légèrement soufrée, sur la plage… bingo ! Il fait déjà nuit mais on y va quand même, c’est trop bon ! On en profitera même pour en prendre dans nos réserves, elle semble potable. La classe, on fera la vaisselle à l’eau chaude !

 

Dimanche 12 Novembre Varna – Kamchia

Allez hop ! Dès le réveil tout le monde à l’eau ! Un bain chaud, dehors, sur la plage, il fait beau, on est pas mal ! Une dame nous explique en allemand qu’un Russe s’occupe de l’entretien annuel de cette piscine et que les habitués participent à hauteur de 2 à 5 lev par mois aux frais d’entretien et que c’est elle qui se charge de collecter l’argent.
Je me permettrais même un bain dans l’eau froide de la Mer Noire.

Bulgarie Slow and Curious famille bouhier pillot

Après un gros dej’ et la lecture biblique, on va visiter ensemble la ville de Varna. On y rencontre quelques francophones et un turc très aimable, prés à nous aider à trouver une laverie. C’est une ville agréable qui nous fait penser un peu à Vichy. On sillonne les rues piétonnes jusqu’à la cathédrale orthodoxe et on croisera un petit marché de petits vendeurs : mamies vendant les chaussettes de laine tricotées, petits vendeurs de fruits et légumes, …

Bulgarie Slow and curious famille bouhier pillot

Aprés avoir traversé le grand et beau jardin, on reprend la route direction l’embouchure de la rivière Kamchia. Trés joli spot où le coucher de soleil sera un moment de ressourcement pour Véro. Les gars sont heureux, c’est une grande plage où ils peuvent jouer. Et moi, je me dis que c’est une opportunité à ne pas rater pour un feu de camp ! C’est parti pour une soirée marmite ! Au menu, soupe de légumes au bors.

Bulgarie Slow and Curious famille Bouhier Pillot
Quand tout le monde sera couché et que tout sera nettoyé et rangé, je m’octroierai de délicieuses minutes contemplatives avec le feu, la mer et les étoiles…

Bulgarie Slow and Curious famille bouhier pillot

Lundi 13 Novembre Kamchia – Nessebar

On profitera du beau temps et du lieu pour reprendre la gym matinale qu’on a délaissée depuis … ouh laaaa… pour cause de froid. On en profite aussi pour aérer Slowpy et faire un peu de ménage et là on s’aperçoit que la couverture de survie qu’on avait mis sous notre matelas pour se protéger du froid n’est absolument pas respirante… le matelas est tout mouillé… opération sauvetage, du coup on va rester là une bonne partie de la journée , le temps que ça sèche. J’en profite pour bricoler un peu : un nouveau système avec une corde à linge pour éviter que les virages et les bosses continuent de remettre en cause le rangement de nos habits, … Et pour peindre « bonjour » en bulgare sur Slowpy. Les gars auront eu leur journée à la plage tant rêvée !

Bulgarie Slow and Curious famille bouhier pillot

Bulgarie Slow and Curious famille Bouhier Pillot

On remballe tout et on avance. Direction Nessebar.

Le parking à l’entrée de Nessebar est gratuit hors saison. C’est pas un trés beau bivouac mais bien pratique pour la visite. Les enfants, surtout Joseph, se sont pris de passion pour le Monopoly… argh… alors on fait une partie avec eux. Et ce soir c’est eux qui cuisinent ! Noé à l’entrée et Joseph aux pattes !

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot

Mardi 14 novembre Nessebar – Bourgas

Visite de Nessebar. C’est une ville perchée sur une presqu’ile rocheuse. Passé les complexes touristiques de masse (Sunny Beach… même le nom est énorme !), la vieille ville sur son rocher vaut le détour. Classée au patrimoine de l’Unesco, on y retrouve une architecture traditionnelle de la pèche faite de maison en bois à étage en encorbellement. Nessebar compte aussi pas mal d’églises byzantines… et énormément de boutiques à touristes… Heureusement, nous sommes hors-saison est l’ambiance est paisible.

bulgarie Nessebar slow and curious famille bouhier pillot

Bulgarie Slow and Curious famille bouhier pillot

Une boutique quand même nous attire l’oeil avec des faïences très jolies et abordables, on en achètera quelques unes. Le commerçant sait y faire : thé offert, proposition d’articles sans en faire des tonnes et respect de la tranquillité… En partant, on achète une guirlande de poissons séchés pour tester.

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot
Après Nessebar, direction Pomorié. Ville signalée pour ses boues thérapeutiques mais on ne les trouveras pas… Pendant que Véro et les gars vont se promener, je prépare la newsletter pour toi public et je travaille un peu pour Shop&Coop.

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot
Quand ils reviennent on cherchera encore ces boues mais sans succès. Par contre, on rencontrera un bulgare désirant visiter Slowpy car il souhaite s’équiper d’un camping-car pour aller voir son fils en Allemagne.

On quitte Pomorié pour Bourgas oú on trouvera un bivouac dans le parc prés de la plage. Ce soir je prépare une soupe avec des poissons séchés de Nessebar mais j’ai eu la main lourde avec les épices… ce n’est pas vraiment au goût du reste de l’équipage mais moi j’en ai repris plusieurs fois.

Bulgarie Slow and curious famille bouhier pillot

Mercredi 15 Novembre Bourgas – Ropotamo

La nuit a été venteuse et pluvieuse. Les gars ont fait les maths hier soir, on part donc plus tôt pour la balade. La plage de Bourgas a la particularité d’avoir un sable noir.

Bulgarie bourgas slow and curious famille bouhier pillot

Cette couleur contraste avec la blancheur de l’écume des vagues, les dessins de l’eau dans le sable sont étonnants. Nous marchons sur cette plage jusqu’à atteindre un ponton qui mène à un observatoire.

Bulgarie slow and curious bourgas famille bouhier pillot
Nous revenons à Slowpy par le grand parc qui longe la plage. Un parc très agréable avec des statues, des grandes allées et plein de feuilles d’automne pour s’amuser à faire scruntch scruntch en marchant dedans ! On y croise un homme d’un certain âge, occupé à faire sa muscu avec sa femme, sur les installations dédiées. La conversation s’engage en anglais, il est pasteur évangélique et a pas mal voyagé. Il nous invite au prochain culte mais notre programme nous pousse à avancer avant le froid de l’hiver qui nous talonne depuis Bucarest et qui s’annonce en Bulgarie pour la fin de la semaine… Dans ce parc, on remarquera aussi un monumental mémorial dédié aux combattants anti-fascistes hérité de la période communiste dont le style est reconnaissable.

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot

On réembarque à bord de Slowpy, direction Sozopol, sans les poissons séchés qui puent et qu’on abandonne pour les chats du quartier. Mais avant de quitter Bourgas on tombe sur un marché, on en profite donc pour découvrir les produits locaux : moules de la Mer Noire, saucisson, fromage, …

Bulgarie Slow and curious famille bouhier pillot

Arrivés à Sozopol, on visite cette petite ville qui ressemble à Nessebar mais sans Sunny Beach avant, sans les tonnes de boutiques à touristes. Les remparts de la ville forment une promenade en bord de mer et l’architecture semble plus authentique qu’à Nessebar.

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot

On repart direction de la réserve Ropotamo en longeant la côte pour profiter des beaux paysages de la Mer Noire : plages et falaises. On s’enfonce ensuite dans la forêt de la réserve pour trouver un beau bivouac prometteur. Mais le bivouac qu’on visait n’est pas accessible, on en trouve un autre sur le site thrace de Beglik Tash.

 

Jeudi 16 Novembre Ropotamo – Tsarévo

On fait les maths, ça va mieux pour Noé, je sens qu’un déclic s’est produit. Après l’instruction, balade ! Noé aimerait voir des animaux mais malgré nos conseils et mises en garde, il ne parvient pas à la discrétion requise…

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot
On prend en photo des champignons, on sais jamais ça pourrait servir ultérieurement pour un cours de science.
Le chemin en forêt débouche sur le site de Beglik Tash, un site thrace avec des mégalithes. Une ambiance particulière y régne et le site est assez grand. Il y a des restes de repas et de bougies, est-ce les traces d’un rendez-vous amoureux ? Un délire de jeunes ? Ou des néo-païens tentant de faire survivre un rite fantasmé ? …

Bulgarie slox and curious famille bouhier pillot
Les enfants courrent, jouent, s’inventent des histoires incroyables de chevalier-samouraï-jedi-sorcier, le lieu s’y prête… Bon, on a fait le tour, il est temps de rentrer. On appelle les garçons,… pas de réponse. Un partie de cache-cache s’improvise ? On les cherche… mais on ne les trouve pas… On appelle plus fort. On leur dit de sortir, que ce n’est plus drôle, qu’on ne les fâchera pas, qu’on s’inquiète maintenant… toujours rien… Véro me demande si c’est normal, je réponds que non. Alors je crie pour les appeler, Véro appelle les secours. Je crie, je crie … toujours rien… les images viennent en tête, les plus sordides, les plus tristes, comme si l’esprit se préparait à une émotion-tsunami. Puis, j’ai l’intuition qu’ils sont peut-être à Slowpy. Je pose mon matos vers Véro et je cours vers Slowpy qui est garé à 1,5 km de là. Je crie, je cours et enfin vers la moitié du chemin j’entends leurs petites voix ! Je crie de plus belle, je les vois, je les prends dans mes bras, je leur crie que je les aime, évidemment on pleure tous les 3… On court vers Véro, il faut vite la rassurer. On est réuni tous les 4… enfin… On a eu une sacrée frousse…

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot En fait, les enfants nous avaient perdus de vue. Ils nous avaient appelés mais nous n’avons rien entendu, les mégalithes ont dû faire écran. Ils ont donc eu peur qu’on soit parti sans eux et ils ont couru à Slowpy (1,5 km), arrivés à Slowpy, ne nous voyant pas ils ont rebroussé chemin et c’est là que je les ai retrouvés. On restera longtemps dans les bras, puis tranquille tous les 4 à l’abri dans Slowpy, un peu sonnés. On a parlé de nos émotions, de la manière de gérer une situation de crise, du fait qu’ils ont réussi à faire équipe, Noé par son sang froid et Joseph par ses capacités déductives.
Le temps de digérer ses émotions fortes et on repart se balader.
D’abord prés d’un rocher qui ressemble à un crocodile et qui est un spot de plongée sous-marine, ensuite le long de la plage de Primorsko où les enfants joueront à cache-cache dans les dunes, le débriefing a été efficace, ils n’ont pas l’air traumatisés.

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot

On avance ensuite vers Tsarévo où nous établirons notre bivouac sur la plage. On voit dans les villes et les villages les gens faire leurs stocks de bois dans la rue, l’hiver s’annonce.

Vendredi 17 Novembre Tsarévo – Sinemoret

On fait un petit tour de Tsarévo.
On continue notre route de la côte, alternant falaises et plages, désertes en cette saison.
On trouvera de l’eau à Varvara auprès d’une fontaine mignonne proche de l’église. On tente bien des coucous aux gens mais on a moins de retour qu’en Roumanie.

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot
Notre visite de la région continue : Akhtopol et son port, Sinemoret et l’embouchure de la Veleka. Vraissemblablement c’est réputé être le plus bel endroit de la côte. On fait une halte, c’est un espace protégé. On arrive à établir le dialogue avec un homme en anglais qui nous raconte que parfois quand la mer est trop forte, elle bouche l’embouchure, le niveau de la rivière monte et les militaires sont obligés d’intervenir pour dégager le débouché à coup de dynamite. Ça impressionne beaucoup les gars !

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillotLe lieu tient ses promesses, c’est effectivement préservé, il y a des installations pour observer les oiseaux et une digue de sable sépare la rivière de la mer. Nous aurons la chance de voir des hérons et un grand oiseau blanc non identifié.

Bulgarie Slow and curious famille bouhier pillot Les gars ont trouvé là un super coin leur inspirant des histoires fantastiques. Véro aura de quoi se faire une balade ressourçante et moi je prendrai le temps de confectionner un labyrinthe avec du bois trempé !

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot

On reprend la route pour Rezovo, village le plus au sud de la côte, après c’est la Turquie, d’ailleurs on voit la Turquie ! La rivière Rezovska fait la frontière. Pour accéder à ce village, on traverse une forêt où se dresse des lignes de barbelés. Dans le village on remarque ce qui ressemble à des milices. Ici se joue une guerre, la guerre aux migrants, la guerre aux pauvres, la guerre aux réfugiés. C’est la frontière de l’Union Européenne.

Bulgarie slow and curious famille bouhier pillot Depuis quelques jours, on se demandait si on allait pousser jusqu’à Istanbul. Nous sommes si proches et étant gagné de plus en plus par la culture du voyage que je me range à cette idée de Véro : aller à Istanbul.
Mais voilà, ce n’est pas ici que nous passerons : il n’y a pas de pont ! Il faut aller 100km dans les terres pour trouver le premier Poste frontière ! On a même envisagé de prendre un ferry mais il n’y a aucune liaison maritime entre la Bulgarie et la Turquie ! Les antécédents historiques n’ont pas l’air d’être digérés entre les deux pays…
Retour donc sur nos pas jusqu’à Sinemoret. On a tenté un bivouac avant mais il s’est avéré trop hasardeux pour notre Slowpy. La plage de Sinemoret fera notre bivouac, on y trouvera une maison escargot !

Bulgarie Slow and Curious Famille Bouhier Pillot

Samedi 18 Novembre Sinemoret – Malko Tarnovo

On reprend la route en direction de Malko Tarnovo, là où on trouve le premier passage frontiére.
Il faut remonter jusqu’à Tsarévo pour être sur la bonne route. C’est une route en forêt et en moyenne montagne. On sent bien qu’elle ne fait pas l’objet d’un effort d’investissements ou de maintenance. Lors d’une pause, Véro discutera avec les gens qui ramassent les nèfles en forêt.
Arrivés à Malko Tarnovo, on dépense nos derniers levs à l’épicerie du coin. Pas grand chose à voir dans cette ville à part de belles maisons dans le quartier riche. On en profite pour aller voir un village dans la région signalé par le guide : Brachlyan.

Bulgarie Slow and Curious Famille Bouhier Pillot Un village où on peut voir l’architecture traditionnelle du coin : des belles petites maisons en bois.
On retourne à Malko Tarnovo pour trouver un bivouac prés des HLM sur la route du poste frontière.

Fin de la Bulgarie (semaine 16)

Voir l’album photos de la Bulgarie

Relire l’article sur la Roumanie

Nous donner un coup de pouce pour le voyage

 

 

One Comments “La Bulgarie (semaine 16 du voyage) par Manu

  1. Bonjour, nous faisons également un tour d’Europe avec 2 enfants… Sommes en Sardaigne traversons pour l’Italie dans 2 semaines environ…
    Nom: Eloetsebandco en Europe
    À voir selon nos itinéraires si nous pouvons nous rencontrer! Bonne continuation! On va vous lire attentivement car on passera également dans ces pays!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *