Semaine 8 de notre voyage d’un an en famille à travers l’Europe : De Szentendre à Budapest, par Manu

Budapest
13 Oct

Semaine 8 de notre voyage d’un an en famille à travers l’Europe : De Szentendre à Budapest, par Manu

Semaine 8 par Manu de Szentendre à Budapest

Un an de voyage en famille à travers l’Europe : Semaine 8, du 18 au 24 septembre. Hongrie, le Danube nous emmène de Szentendre à Budapest où nous allons rester plusieurs jours !

Lundi 18 septembre Szentendre

Après la gym, les maths ! On se fait déloger de notre bivouac, il y a un panneau qui explique certainement pourquoi mais on ne retrouve aucun mot dans le dictionnaire. C’est pas grave, on était sur le point de partir. Direction le centre ville pour visiter ce qui est annoncé comme un bel exemple de l’architecture et l’urbanisme hongrois. Les parkings sont payants, on s’éloigne un peu du centre pour trouver une place gratuite.

Szentendre

L’architecture est effectivement jolie et caractéristique mais Szentendre est un vrai spot touristique gavé de boutiques attrape-touristes où même l’entrée des églises est payante…
Du coup, on se pose des questions sur Skanza, plus au nord, un parc qui reconstitue les habitats de la Hongrie. On se dit que ça va être aussi un spot touristique et on décide de ne pas y aller. Direction Budapest.
Mais d’abord, petite pause sur la plage de Szentendre, Véro veut profiter un peu du soleil. Les gars s’éclatent dans les « vagues » produites par les bateaux sur le Danube. Ils s’inventent des trucs incroyables.

Budapest
On trouve un beau bivouac en bord de Danube avant Budapest après avoir hésité d’emprunter une voie pour riverains. Les flics sont passés fumer leurs clopes et ne nous ont rien dit… cool. C’est un chouette spot où Véro rêve en regardant passer les kayakistes qui passent.

Budapest

 

Mardi 19 septembre Budapest

Ce matin, il pleut, pas de gym.
Un couple de jeunes allemands en vélo vient toquer à notre porte. On les avait croisés en montant à la forteresse de Visegrád. Le jeune homme parle bien français, mais aussi anglais, espagnol et hindi… Quand il était petit il a aussi voyagé un an en famille à travers la France. Il étudie la permaculture mais voudrait devenir charpentier. On se dit qu’on aimerait bien que ce voyage donne de même à nos enfants l’envie de voyager, la confiance en soi nécessaire pour poursuivre ses envies et ses rêves, oser l’aventure. La pluie ne cesse pas mais ils reprennent leur route à vélo.

Aujourd’hui, on arrive à Budapest. Plusieurs jours auparavant, j’ai laissé des messages sur des groupes facebook francophone de Budapest. J’y ai retrouvé un copain de fac qui a milité avec moi à l’UNEF ID. Je le croyais à La Rochelle et le voilà à Budapest ! J’ai aussi établi un contact avec une famille italo-hongroise francophone, nous les rencontrerons vendredi. Les gars ont hâte de rencontrer des copains.

On trouve un bivouac prés du parc Varosliget. Sur Park4night c’est indiqué comme gratuit mais il y a des horodateurs… Je vais voir d’autres voyageurs et vraisemblablement la bande où on est garé est gratuite.

Budapest

Je me prépare pour retrouver Alix. Tout seul, ça va me faire du bien. On rencontre d’autres français qui ont les mêmes bases philosophiques et on discute de la Hongrie, du traumatisme encore présent de Trianon, qui est aux Hongrois ce qui fût le traité « diktat » de Versailles pour les Allemands… le Traité de Trianon a amputé la Hongrie, après leur défaite en 1918, des 2 tiers de son territoire d’avant la première guerre mondiale et du tiers de sa population. Ajouté à cela une autre frustration nationale : la non-intervention de l’occident en 1956 quand l’URSS a occupé militairement la Hongrie après un mouvement populaire réclamant des reformes démocratiques. Donc les Hongrois ne développent pas une sympathie débordante à la première rencontre avec un Français, selon les dires des français que j’ai rencontrés.
L’Europe est une opportunité historique de dépasser ces conflits de frontière et les traumatismes historiques des peuples. Qu’est-ce qui peut aider à dépasser la logique de victimisation sinon le partage des richesses, l’amélioration matérielle et sociale de la condition humaine ?! Avec l’histoire de la Hongrie, je prend un peu plus conscience de l’importance du projet européen pour la paix. L’Europe de la paix ce n’est pas seulement valable pour l’après-guerre, c’est valable ici et maintenant pour ne pas laisser les nationalistes et neo-fascistes s’emparer des frustrations historiques ou sociales des peuples.
Ca a été une chouette soirée à découvrir et refaire le monde autour d’une bonne table et quelques bouteilles…
Je suis rentré très tard mais heureux et satisfait de mon « salaire » intellectuel.

Mercredi 20 septembre, Budapest

Aujourd’hui, on teste les bains ! Nous sommes à côté (comme par hasard !) des bains Szecheny. Les bains les plus importants de Budapest. Dans un décor 19eme siècle jusque dans les cabines, 12 bassins intérieurs et 3 bassins extérieurs nous attendent pour barboter, se délasser, bref profiter… Il y a aussi des hammams, des saunas à divers tranches de température. Hummmm… On se fait un tour complet et ensuite on retourne aux bains qu’on a préféré.

Budapest

On se relaie avec Vero pour pouvoir faire du sauna et du hammam. On a pris un forfait journée, on en profite ! Dans notre visite on croise des québécois avec qui on papote un peu, c’est correct, on n’était pas en maudit pantoute !

Budapest szecheny

Comme aujourd’hui c’est le jour du français et que le thème du jour était la ponctuation, ils vous ont concocté un articles chacun sur les bains ! L’article de Joseph. L’article de Noé.
Et pour la ponctuation, j’ai fait appel à un assistant particulier : Michel Leeb ! Les garçons ont adoré !
Pendant les devoirs des gars, Véro est partie toute seule à vélo au Décathlon pour acheter des petits cadeaux pour Joseph, c’est son anniversaire samedi. Elle a ainsi découvert la vieille gare Nyugati.

 

Jeudi 21 septembre, Budapest

Jour de pluie … Donc jour de lessive ! Un petit paquet de 3 semaines nous attend. Alix est reparti pour 2 jours à Paris et il nous a gentiment proposé d’utiliser sa machine.

Avant de partir, quelqu’un frappe à notre porte, … tiens…
On regarde, on ouvre, c’est une française qui vient nous dire bonjour ! On peut dire qu’on est gâté en ce moment, on voulait rencontrer du monde, les choses se goupillent plutôt bien depuis le début de la semaine ! On se fait un petit café pour faire connaissance, c’est une famille de « fulltimer » c’est à dire qu’ils sont en voyage pour une durée indéterminée, ils font aussi l’instruction en famille et on a pas mal de points communs ! Ils ont garé leur camping-car pas loin du notre, on parle un peu camping-car et Manu (comme moi) m’aide à refaire le niveau d’eau dans ma batterie cellule qui montre des signes de faiblesses depuis 2 semaines.

Jamamia

Bon il ne faut pas qu’on oublie notre mission lessive… Du coup ça nous prend l’aprés midi … et la soirée ! Ça me permet d’avancer sur Shop&Coop, les photos, les articles en retard du blog mais ça gonfle Véro. Restée dans un appart c’est pas son truc… Mais bon c’est mieux qu’une sordide laverie quand même ! Les enfants adorent eux, il y a du wifi, des canapés, des BD, il fait chaud…

Retour au camping-car vers 23h, lessivés … Trop tard pour passer faire un coucou nos nouveaux voisins.

Vendredi 22 septembre, Budapest

Il fait soleil ! Allez hop, on enfourche les vélos pour visiter Budapest ! On rejoint la place des héros et on redescend l’avenue Andrassy, les Champs Elysées de Budapest, jusqu’au Danube. L’avenue Andrassy est au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle est bordée de beaux immeubles 19eme siècle.

Budapest

On longe le Danube jusqu’à l’île Marguerite où il y a une fontaine musicale. Avant on s’arrête un moment au mémorial de l’exécution des juifs sous le régime nazi. Des chaussures jonchent le quai pour que nous nous rappelions de la barbarie des nazis qui ont jeté dans le Danube des juifs. L’occasion d’un petit cours d’Histoire et de philosophie politique aux enfants… Poignant…

Budapest

Sur l’autre rive du Danube on se trouve un petit resto sympa de spécialités populaires. On longe le Danube jusqu’au Bastion des Pêcheurs où il y a une belle vue sur Budapest. On se dépêche un peu car on a rendez-vous avec une famille à 15h30 sur les flancs du mont Gellert.

Budapest

On y arrive un peu en avance. On s’est donné rendez-vous dans une aire de jeu magique avec des supers toboggans !

Budapest
On accroche bien, c’est chouette ! Et bien sûr les enfants aussi mais pour eux c’est quasi naturel ! Julia est italienne et Peter est hongrois, ils ont grandi en Allemagne, se sont installés en Suisse Romande et maintenant ils habitent Budapest comme un rêve à réaliser ! C’est une chouette rencontre.

La nuit tombe et notre chemin du retour nous permet apprécier Budapest by night !

Budapest

De retour au camping-car, on passe voir nos voisins français, qui sont visités par une autre famille française de St Etienne qui voyage en caravane ! On finit par aller chercher des bricoles pour passer la soirée tous ensemble.

Samedi 23 Septembre, Budapest

C’est l’anniversaire de Joseph !
Dès le matin il reçoit ses cadeaux ! Il fait pas trop moche, on se décide pour partir tout de suite au Szimplakert, un endroit que nos voisins ont adoré. Le samedi matin et le dimanche matin on peut y faire un brunch avec des bons produits locaux et à volonté ! Ça va plaire à notre gourmand de Joseph ! En effet ce lieu est magnifique, c’est un ancien squat fait de bric et de broc, de la recup’ artistique. On se régale les papilles et les yeux ! Je laisse ma trace labyrinthique sur une des tables.

Budapest

Après ça, direction Décathlon. Noé a glissé dans le creux de l’oreille de sa maman une idée de cadeau pour Joseph : une trottinette ! Comme c’est un peu cher pour lui tout seul, on le fait juste participer un peu. C’est vraiment une attitude touchante de sa part ! On retraverse donc Budapest sur nos vélos et on va acheter cette trottinette. Au passage, on va jeter un oeil à la gare Nyagati et son MacDo décor 19eme.

Budapest

De retour au parc Varosliget, Véro y voit une course à pied, elle a envie de la faire, je l’encourage et la voilà partie se renseigner. C’est bon elle a un dossard, sa course démarre dans une heure.
Elle prépare en un éclair et elle part s’échauffer.

Budapest

Je finis de ranger les vélos et autres et on est parti se poster pour encourager notre Véro ! Elle est contente de sa course, ça fait du bien de la voir heureuse et rayonnante !

Le soir, les surprises ne sont pas finies ! On regarde en famille le premier film de la série des Harry Potter. Joseph a dévoré les livres. On est obligé de le ralentir… Aujourd’hui, on lui a remis le dernier numéro, le 7.

Dimanche 24 septembre, Budapest

Ce midi on va chez Alix, il nous a invité à prendre part au lunch organisé avec ses locataires. L’occasion pour les enfants de voir à quel point c’est important de parler plusieurs langues : autour de la table il y a une tunisien, un irakien, une hongroise, une belge et 5 français !

Ensuite, on repart vers notre camping-car pour aller chez Julia qui nous a invité pour la soirée.
C’est l’occasion de faire plus ample connaissance et pour les enfants de jouer avec des copains ! C’est que vivre tout le temps avec des adultes, ça doit pas être rigolo… On passe une chouette soirée.

Budapest

Découvrez les photos de la semaine 8 !

Fin de la semaine 8

relire l’article sur la semaine 7

 

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *