Semaine 4 de Lindach à la Wachau du 21 au 26 aout, par Véro

Wachau Lindach semaine 4
16 Sep

Semaine 4 de Lindach à la Wachau du 21 au 26 aout, par Véro

Semaine 4 : de Lindach à la Wachau (par Véro)

De Lundi 21 à jeudi 24 août : chez les amis à Lindach

On a garé Slowpy à l’arrière de la ferme des amis, près de la grange.

Le matin, on prend le petit déjeuner autour de leur grosse table en bois, dans la cuisine, avec un banc en angle droit, typique en Autriche. Waltraud nous gâte : petits pains, fromage, jambon, confiture, fruits… Elle est excellente cuisinière et nous régale à chaque repas. Noé est comblé : il est invité à manger tout ce qu’il veut dans le jardin, véritable paradis pour un végétarien crudivore estival !!

C’est étrange de se retrouver dans une maison après trois semaines de vadrouille. Je me sens un peu perdue. C’est à la fois confortable et trop stable.

Déjà les précédentes fois où nous sommes venus là, je regardais avec envie le Traunstein, la belle montagne qu’on peut admirer de chez eux. La joie quand notre expédition du mardi s’est décidée !!! voir article ici

On a fait aussi notre petite virée au Schloss Ort, un petit château sur le lac Traunsee. Comme il y a 5 ans et 9 ans … C’est une sorte de pèlerinage pour Manu.

Gmunden Schloss Ort

Le séjour chez eux a filé à toute vitesse entre balades, discussions et lessives. On a pris le temps quand même de leur préparer un repas français avec un Saint Emilion et une petite verveine pour finir !

Lindach

Le jeudi, nous décidons de reprendre la route direction la ville de Melk, réputée pour son abbaye. Avant de partir, Anna refait des crêpes à Noé qui les adore…

On fait la traditionnelle photo de famille tous ensemble devant la maison. C’est émouvant de se quitter. Quitter cette maison, c’est comme un deuxième départ pour nous.

On trouve un bivouac au bord d‘un bras du Danube après 3 heures de route assez pénibles avec des travaux un peu partout. On renonce à la baignade du soir après avoir vu en direct live un cygne faire ses besoins dans l’eau. Eh oui les gars, tous ces trucs bizarres qui flottent à la surface c’est bien ce que vous croyez…

Lindach

Vendredi 25 aout : Melk/ Wachau

La journée commence par un rodéo avec les cygnes. L’un d’eux me course en sifflant pour me chiper mon petit déjeuner, non mais !!

On enfourche les vélos direction Melk.

Melk

La visite de l’Abbaye vaut vraiment le détour.

WachauLe grand jardin baroque avec son Gartenpavillon est magnifique.

Wachau

On pique-nique sous un petit kiosque très chic agrémenté de musique classique. On fait ensuite notre première visite guidée en famille. Les garçons accrochent bien, on se sent tout fier d’eux !

Wachau

Retour au camping-car. On déménage pour un nouveau bivouac qu’on a repéré en vélo. Cette fois-ci, on peut se jeter à l’eau sans hésitation et il y a même une douche sur la plage ! Un homme nous parle dans un très bon français. Il est venu plusieurs fois en France pour faire les vendanges. Il dit qu’il nous aurait bien invités chez lui mais que sa femme n’est pas là. On regrette encore de ne pas l’avoir invité. On n’a pas eu le réflexe. Il faut qu’on s’améliore pour entrer en contact avec les autochtones !!

Wachau

Samedi 26 août : Melk – Jauerling /Wachau

Wachau

On troque la gym du matin contre une baignade, c’est vivifiant au réveil !

Puis, on démarre pour entamer la visite de la Wachau, région viticole qui borde le Danube entre Melk et Krems.

Wachau labyrinthe

On fait un petit crochet par un labyrinthe. Celui-ci est fait de pierres disposées au sol. Le ciel est bleu, le soleil chauffe agréablement, accompagné d’une douce brise. Je me prends au jeu et entre dans le labyrinthe, sensation de m’y perdre pour enfin trouver mon centre, avant de revenir au monde en portant la conscience de m’être trouvée, expérience magique ! Manu en profite pour faire une vidéo mais un problème technique le coupe à mi-chemin, grrrrr.

Dès 11h, il fait chaud, terriblement lourd. Heureusement, on trouve un peu d’air en entrant dans la vallée de la Wachau.

Wachau

On grimpe entre les vignobles de Spitz jusqu’au sommet d’une colline (Burgberg) d’où la vue est magnifique.

Wachau

On trouve en chemin des pêches de vigne, des pommes et des quetsches : manger des fruits chauffés au soleil, quel plaisir !

Pour la nuit, on se dit que ça pourrait être agréable de trouver un peu de fraîcheur en allant un peu plus haut vers le mont Jauerling. On a oublié trop vite que Slowpy n’aime pas les côtes. On essaie par la face nord, il chauffe. On contourne alors le massif, ça nous fait rentrer un peu dans les terres où le paysage change déjà : on passe de la vigne à la culture de sapin de noël ! On croise un de ses arbres de mai, un mat formé d’un tronc, dressé par les Hommes, décoré au sommet d’une couronne à ruban ou par un sapin en l’honneur de quelqu’un.

Wachau

On attaque par la face est mais nous voilà garés sur le bas-côté à savourer une bière en attendant que Slowpy-la-Cagouille refroidisse. On arrive tout de même à Maria Laach, village de montagne coquet mais on abandonnera la poursuite de l’ascension du Jauerling quand nous verrons un panneau indiquant une pente à 12 % … La recherche d’un autre labyrinthe nous mène aux abords d’une espèce de parc d’attraction. Point de labyrinthe mais ça fera notre bivouac. La nuit qui suit consiste en une bataille rangée avec les moustiques, l’enfer. On a perdu… L’humeur générale est pesante. La chaleur et la fatigue mettent les nerfs en pelote.

Dimanche 26 août : Jauerling – Krems / Wachau

Wachau

On rejoint le Danube car je veux aller à la rencontre de la Vénus de Willendorf, petite statuette féminine d’il y a 25000 ans. Souvenir d’un génial prof d’histoire de l’art qui en parlait avec les yeux qui brillent !

Willendorf

Mais dès cette visite faite, je gare Slowpy à la première plage venue (Weissenkirchen). Vu la température, il n’y a que ça à faire !!! Joseph et Noé jouent de longues heures dans l’eau et la boue. Je nage et bouquine, Manu travaille sur son cours d’alchimie.

On redémarre pour aller visiter la forteresse de Dürnstein d’où la vue sur le Danube est très belle. Le vent tempétueux se levant, on attend la pluie mais rien ne viendra.
Wachau

On finit la journée dans le heuriger de la famille Schweighofer à Oberloiben : guinguette à vin où l’on déguste un Grüner Veltliner, vin blanc accompagné de petits pains, petits trucs à tartiner (Aufstrich) fromage et charcuterie.

On avance jusqu’à Krems pour le bivouac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *