Traunstein : escapade en duo avec guide en or ! (Véro)

24 Août

Traunstein : escapade en duo avec guide en or ! (Véro)

Traunstein : escapade en duo avec guide en or !

Depuis dimanche, nous sommes chez nos amis Autrichiens, près de Gmunden. Hier, ils nous ont fait un magnifique cadeau. Waltraud et Doris ont gardé les garçons pendant que Franz nous a guidés jusqu’au sommet du Traunstein, une très belle montagne qui culmine à 1691m.

traunstein

A 4h du matin, je culpabilisais de laisser les garçons ici, craignant que la journée soit longue pour eux, qu’ils aient du mal à se faire comprendre… Et si de notre côté, s’il nous arrivait un truc… ? Mais l’appel de la montagne, de la balade, c’est un sentiment profond chez moi, les papattes qui démangent rien qu’à imaginer les sommets… Et puis dans mes rêves de voyage, il y avait l’idée de rencontrer des marcheurs avec qui je pourrais découvrir une belle randonnée… J’avais emporté les chaussures de rando et le sac à dos en prévision…

Bref, nous voilà partis. On commence en marchant tout doux au bord du Traunsee, lac que nous avons traversé en bateau il y a cinq ans. Enfin quand je dis tout doux, c’est un brin rapide pour le réveil. Il faut dire que Franz est un jeune homme de 71 ans impressionnant ! Il est super « gesund », en bonne santé : 71 ans de nourriture saine, bio, locale, de vie au grand air et de marche. On traverse quelques tunnels, la piste monte gentiment mais intérieurement je me dis qu’en ayant le lac à notre droite et la montagne raide juste à notre gauche, fatalement, il y a un moment où ça va violemment piquer les mollets… Et c’est là que ça devient drôle.

traunstein

traunstein

Première plaque à la mémoire d’un marcheur mort sur le Naturfreundersteig, des gens qui s’équipent d’un casque, d’un baudrier et de longes… On tourne la tête et on découvre le début des festivités. J’apprends l’allemand sur le tas et j’ai bien enrichi mon vocabulaire mais là, dans ce que Franz nous raconte il n’y a pas l’internationale « via ferrata ». On pourrait pourtant bien appeler ça comme ça !!! Ca a le mérite de nous réveiller !

traunsein

traunstein

traunstein

Trois heures plus tard, on se retrouve au premier refuge. On s’est élevés de 1000m à coups de câbles, d’échelles et de marches en ferraille. La beauté des paysages, noce d’eau bleue et de roche a nourri l’élévation spirituelle.

traunstein

Et la bière du deuxième refuge nous a portés au paradis ! Ce que j’aime à la montagne, c’est que tu crois toujours être arrivé au sommet et souvent ce n’est pas le cas, il faut encore un petit effort… Là, tu as un bon moment en ligne de mire un drapeau dont tu imagines qu’il est le point final à ton agonie effort physique et quand enfin tu l’atteins, tu es seulement au pied des marches du premier refuge. Au loin tu vois le 2ème refuge et encore plus loin, la croix du vrai sommet. Quelle récompense : une vue à 360° avec l’impression de toucher le ciel !

traunstein

traunstein

traunstein

Puis est venu le temps de la descente, descente que j’avais déjà envisagée à la montée en me disant que si on se livrait aux mêmes acrobaties la tête en bas, ça allait être vraiment sport !!! Petit panneau d’avertissement tant qu’on avait encore les pieds à plat : « Abstieg hernlersteig nur für geübte » que j’ai traduit par « Descente exigeante pas pour les débutants ». C’est bien des fois de ne pas tout comprendre. On a découvert ce matin que ça veut dire « Descente par le chemin Hernlersteig uniquement pour les gens expérimentés (entraînés, chevronnés, suicidaires …) Je vous avoue qu’on riait un peu bêtement, vaguement nerveusement.

traunstein

traunstein

C’est étrange de randonner en marche arrière et de photographier celui qui te précède entre tes pieds !!!! 3 h de descente qui nous ont bien cassé les guiboles… Enfin par pour tout le monde: quand on est arrivés à la maison, pendant que nous deux on essayait de s’extraire de la voiture, Franz courait déjà derrière son petit fils qui apprend à faire du vélo…

Ce matin au réveil, avant même de mettre un pied parterre, on s’est découvert des muscles qu’on avait oubliés !!! Mais qu’est-ce que c’était beau !!! Et les garçons eux ont adoré leur journée à la ferme !!! Ils sont très copains avec Simon, le petit fils de nos hôtes.

Je rêve déjà de la suite. On est très bien ici mais je me sens attirée par l’inconnu de la suite du voyage. Pour l’heure on prépare notre prochaine vadrouille dans la vallée de la Wachau, en vélo le long du Danube tous les quatre !

 

One Comments “Traunstein : escapade en duo avec guide en or ! (Véro)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *