Semaine 5 de la Wachau à Vienne (Autriche) , par Manu

Vienne
18 Sep

Semaine 5 de la Wachau à Vienne (Autriche) , par Manu

Semaine 5 du 28 août au 3 septembre 2017

5ème semaine de notre voyage d’un an en famille à travers l’Europe : le périple continue en Autriche. Nous quittons la Wachau pour la belle Vienne en passant par Tulln et ses jardins.

Lundi  28 août : Krems – Tulln

Krems

Notre bivouac est au bord du Danube sur la rive opposée à Krems. On franchit le pont pour visiter Krems, une inscription ancienne remercie l’armée rouge pour la construction du pont… Une autre époque !

Krems

Arrivés à Krems, nous tombons sur une fête foraine installée dans le parc. On va y faire un tour, il y a pas mal de mini Biergarten rivalisant de créativité dans la décoration. On teste les gros bretzels au gruyère mais on évite les manèges, on a eu notre dose à Legoland !

Krems

Je suis un peu tendu, j’ai mal au dos. Sur les hauteurs de Krems, il y a l’église Piaristenkirche qui présente des stations du chemin de croix en quasi-grandeur nature.

Krems

On reprend la route et en sortant de la ville on aperçoit une façade retravaillée par F. Hundertwasser.

Krems

On se dirige vers Tulln où il y a un jardin remarquable. On s’arrête faire le bivouac sur le parking du jardin. Du houblon pousse naturellement dans les buissons, je n’en avais jamais vu dans la nature. J’en récupère pour faire une bouture…

Mardi 29 août  – Tulln

Après notre gym quotidienne, on va voir ce jardin. Vu ma tension et mon manque de patience, Vero me propose de visiter tout seul le jardin le matin. Ca me fait du bien de me retrouver au milieu des plantes seul. En fait ce sont plusieurs jardins.

Tulln jardin

Un réseau de paysagistes se sont engagés pour une culture naturelle et biologique et chacun a eu un espace à aménager. Ca donne plein d’idées pour son propre jardin.

Tulln jardin

A midi on se retrouve à la tour, très originale elle aussi, qui permet de voir les jardins d’en haut. Au pied de cette tour, il y a l’oeuvre d’un artiste qui fait des dessins type dessin de presse sur le monde actuel, sur des carreaux de carrelage. Intéressant. J’en prends quelques uns en photo.

On se trouve un jardin pour pique-niquer, la classe.
On continue la visite ensemble puis je continue seul. Il y a une super aire de jeux, comme souvent en Autriche, qui intéresse plus les enfants.
A l’heure de fermeture, personne ne nous invite à sortir, il y a juste un portail qui reste ouvert pour nous permettre de sortir. Cet esprit de confiance nous étonne et nous séduit.
Pour le bivouac, on va à l’autre bout de la ville : sur la carte, on a repéré un grand plan d’eau qui semble être une baignade.
Il y a un grand parking à côté, ça tombe bien !
Là, même heureuse surprise : l’heure de fermeture a sonné, il n’y a personne aux caisses mais l’infrastructure reste accessible gratuitement ! On peut donc se baigner gratuitement à partir de 19h ! C’est un grand plan d’eau avec des aménagements et des douches. Les enfants sont ravis !

Tulln

Mercredi 30 août : Tulln

Ce matin pas de gym ! Les enfants cachent (mal) leur joie, mais ils sont quand même un peu inquiets car je leur dis de prendre les vélos et de venir avec moi. J’ai repéré hier en arrivant un terrain de BMX qui paraît pas dangereux. Ils sont tout-contents ! Y a même un terrain de skate qu’ils testent en vélo. Il y a d’autres enfants mais en vélo pas facile d’établir une conversation.
Pendant ce temps Véro est partie faire des courses pour faire un brunch de crêpes !

Après le festin de crêpes, nous préparons notre séjour à Vienne. On laisse des messages sur les groupes facebook de francophones à Vienne mais il n’y a pas de réponse.

Le soir, on retourne à la baignade !

Joseph nous fait un résumé de «Voyage au centre de la Terre » et il répond à nos questions, préparation au commentaire de texte…

Jeudi 31 août : Tulln – Vienne

On reprend la gym et on prend la route pour Vienne. On choisit d’arriver par le nord. On suit la Himmelstrasse qui nous emmène… au ciel (Himmel), non quand même pas… 🙂 On arrive tout de même à un magnifique point de vue, juste avant que Slowpy ne chauffe de trop.

Vienne

De ce point de vue, on emprunte un chemin qui nous mène d’abord à un établissement type Maison d’enfants ou IME avec un magnifique jardin. Sur le chemin, il y a un abri où sont exposés les produits de l’établissement avec une caisse à côté. Encore un exemple de cette culture de la confiance qui semble impossible en France. On se dit que chez nous, personne ne paierait, il n’y aurait plus de marchandise et la caisse aurait disparu…

Vienne

En continuant sur le chemin on atteint notre objectif : les arbres parlent. C’est un endroit où des arbres de diverses essences sont disposés en un immense cercle et semble en pleine assemblée comme les Hemdes dans le Seigneur des Anneaux. C’est impressionnant.

Arbres qui parlent Vienne

Après le pique-nique, nous redescendons retrouver Slowpy et nous nous dirigerons vers le centre de Vienne. Nous croisons le superbe incinérateur redessiné par F.Hunderwasser.

Vienne

On passe à côté du Augarten où il y a 9 ans nous avions assisté à un concert de musique yiddish fantastique. On se dirige vers le parc du Prater où j’ai repéré d’éventuels bivouacs. On essaie de retrouver la formule de Munich : un bivouac dans un grand parc.
Nous en trouvons un au sud du Prater près d’un club équestre.

Prater Vienne

On se pose, on prend les velos en on va voir la maison de l’art de F.Hundertwasser.
Dans sa Kunsthaus, il y a ses oeuvres, sa philosophie, ses maquettes, … C’est à la fois un penseur, un militant de la fraternité, de l’écologie, un artiste, un architecte, … Un maître… Là encore c’est pour moi un pèlerinage, chaque fois que je viens à Vienne, je vais à la KunstHaus, ça fait donc 4 fois.

Vienne

Et bien sûr , on pousse un peu plus loin pour voir le HLM conçu par F.Hundertwasser.

Vienne

Pour le retour on a oublié nos lanternes de vélo mais la voie cyclable qui traverse le Prater est éclairée, c’est une vraie autoroute pour vélos, coureurs, marcheurs, … La traversée en vélo fait déjà 2,5km !

Vienne

Vendredi 1er septembre : Vienne

Après la gym, on attaque le Ring à vélo : Donaukanal avec les beaux graffiti, Schottenring, Universitätsring, Burgring. A Vienne, depuis le phénomène Conchita Wurs, il y a des feux pietons LGBT friendly.

Vienne

Le long du Ring on voit l’Hôtel de ville, le parlement, l’université, le théâtre, … On arrive au quartier des musées comme prévu au moment où il se met à pleuvoir.
On a choisi le Mumok, le musée d’art contemporain. Mauvais choix… la collection permanente qui nous intéressait n’est pas exposée et ce qui est présenté n’est pas vraiment adapté pour les enfants… Argh… On se rabat sur une valeur sûre : le KHM, le musée d’histoire de l’art. Les enfants apprécient, on voit les oeuvres de grands peintres et au moment où ils commencent à fatiguer, hop un petit tour dans section Egypte où les sarcophages, hiéroglyphes et momies les remotivent !

KHM Vienne

On finit l’aprés-midi vers le Naschmarkt au café Savoy où nous dégustons une Sachertorte, une JohannStrausstorte, un apfelstrudel et un topfenstrudel. Je prends naturellement ein Melange pour aller avec (sorte de café crème).

Savoy Vienne

On finit le Ring à vélo et retour au Prater, on passe par les attractions, la grande roue mythique est un peu chère, dommage…

Vienne

Samedi 2 septembre : Vienne

Pas de gym, ce matin on va au marché du Naschmarkt. C’est un endroit où il y a des petites boutiques type kiosque où on trouve toute la cuisine de l’est de l’Europe jusqu’à la Turquie. Le samedi matin au bout du Naschmarkt, il y a un marché aux puces.

Vienne Naschmarkt

En arrivant par la Karlplatz, on tombe sur le beau, le très beau, bâtiment Secession, conçu par Olbrich et qui était l’épicentre du Jugendstil, la branche de l’art nouveau dont G. Klimt était à l’avant-garde. C’est un de mes lieux préférés de Vienne.

Vienne secession judengstil klimt

Le Naschmarkt n’a pas changé, toujours cette diversité, ce bouillonnement de cultures de l’est de l’Europe. De cette place on peut voir une fabuleuse façade Jugendstil.

Vienne

Après le Naschmarkt, on teste un stand à saucisses, le vendeur ne lésine pas sur les sauces au grand bonheur des enfants !

Ensuite on fait un petit tour de centre ville, le Stephansdom (un autre de mes bâtiments préférés) par la Kärntnerstrasse avec ses reflets sur un bâtiment en face.

Vienne

Vienne

On continue par le Graben, jusqu’à chez Meinl où j’achète du bon café autrichien, puis chez Demel oú on peut voir les pâtissiers à l’oeuvre. On longe la Hofburg et on passe par le Neuer Markt pour retrouver nos vélos laissés à côté du Stephansdom.

Vienne

Direction le Upper Belvédère où il y a une belle collection de Klimt dont le fameux et merveilleux « Baiser ».

Baiser klimt Vienne

Arrivés au Prater, on tombe sur une fête du KPÖ, le parti communiste autrichien.

VienneC’est une sorte de fête de l’huma en beaucoup plus petit mais avec la même ambiance : stands politiques, partis communistes d’autres pays, stands de nourritures de différentes cultures et bien sûr musique !

VienneOn tombe sur un stand végétarien qui fait des burgers à prix libre ! Franchement pas mal ! En plus…

Vienne

Les gars ont repéré un tobogan de folie !
On se trouve un stand de musique pas mal où Noé prend sa dose de guitare électrique. Très sympa !

 

Dimanche 3 septembre – Vienne

On se prépare à quitter le bivouac quand un hongrois vient me demander un tournevis. Il est en train d’essayer de faire démarrer une voiture qui a l’air d’être là depuis un moment. Ils ont pas l’air de rouler sur l’or, je lui prête quelques outils volontiers. Je vais voir la voiture, ça semble un sacré chantier, je crois comprendre de ses explications qu’il a refait lui même la voiture. Un de ses grands enfants fait de la trottinette, ça intéresse beaucoup Noé qui ose demander d’essayer et au final le grand lui offre ! Noé est évidemment tout heureux, ça fait longtemps qu’il en rêvait ! Vero arrive à son tour, on essaie de parler avec la maman, ils ont besoin de la voiture pour regagner la Hongrie. On leur laisse un peu d’argent, ils ont l’air un peu beaucoup en galère… Avant qu’on ne parte la voiture donne des signes encourageants. C’était une chouette rencontre…

Aujourd’hui, c’est lessive, j’ai repéré une laverie mais elle est moins classe que celle de Wels, pas possible de brancher nos appareils et pas de wifi… Le quartier est un peu glauque, j’ai du mal à trouver de quoi faire la monnaie…

Après quoi on se dirige vers Schönbrunn où un parking côté parc est indiqué sur l’appli Park4Night. On s’y arrête pour le bivouac, à côté il y a un enclos de girafe.

Demain c’est aussi la rentrée pour nos loulous, on prépare un programme pour la semaine, demain avec la visite de Schönbrunn c’est histoire ! On prépare aussi un planning de tour de rôle pour les tâches quotidiennes.

Fin de la semaine 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *