Semaine 2 Des sources du Danube à Munich (Manu)

Semaine 2 Munich
31 Août

Semaine 2 Des sources du Danube à Munich (Manu)

Semaine 2 : Des sources du Danube à Munich en passant par Legoland

Lundi 7 août 2017,  Triberg – Sankt Georgen

Semaine 2

C’est l’anniversaire de Véro ! Elle a un beau protège-selle de vélo coloré et un bandeau en cadeau, achetés à Staufen.

On part à pied pour Triberg, il y a trop de dénivelé pour y aller en vélo et la route est très fréquentée. Une petite randonnée en forêt, ça fait du bien ! En chemin on trouve une aire de jeu en pleine campagne !

Arrivés à Triberg, on s’arrete chez Schäfer pour déguster la echte ( véritable) Schwartzwaldtorte, la mythique Forêt Noire. On n’a pas osé sortir les bougies pour faire 🎂 gâteau d’anniversaire mais on se régale bien ! J’en profite pour prendre un café… Ah les salons de thé allemands et autrichiens,… j’aime cette ambiance.

Forêt Noire schafer

Ensuite on va voir la maison des milles coucous, spot touristique c’est sûr mais c’est quand même impressionnant de voir tous ces coucous. Triberg est réputé pour ses coucous de la Forêt Noire.

Triberg coucous

On reprend le chemin de notre randonnée et on grignote à l’aire de jeux. Du coup on fait un bretzel d’anniversaire avec les bougies.

On reprend la route à 16h10 pour retourner à Donaueschingen mais finalement on s’arrête à Sankt Georgen, il y a une piscine naturelle. Il y a des aménagements très bien conçus pour les enfants, comme souvent en Allemagne et en Autriche. On tentera de s’offrir une bière mais il n’y a plus de place en terrasse.

Sankt georgen

Du coup, on reste là pour dormir, il y a un espace pour les camping-cars.

Mardi 8 août 2017, Sankt Georgen – Tuttlingen

On repart direction le Danube, on s’arrête visiter Villingen où on fait aussi le plein d’eau au cimetière.
Les cimetières allemands sont de vrais parc ou jardin, il est presque agréable de s’y promener. C’est très fleuri, les tombes ne sont pas stéréotypées, les arbres semblent recueillir les âmes défuntes. Je ne peux m’empêcher de faire une petite prière pour ces morts que nous visitons au gré de nos besoins en eau.

Villingen

Villingen ressemble à un décor. J’ai plutôt apprécié la porte de bronze de l’église, relativement récente, où il y a plusieurs scènes bibliques dont la naissance de Jesus où on voit un Joseph nettement plus âgé que Marie.

Villingen

Dans la rue principale, nous remarquons une bibliothèque libre service de luxe, réalisée par le Lion’s Club local. Cette pratique est répandue en Allemagne et en Autriche, on en trouve même dans les piscine ou les églises ! En France, ça se développe surtout à l’initiative de pionniers alternatifs ou de municipalités engagées.

Bibliothèque

Nous arrivons ensuite à Tuttlingen en coupant à travers. L’aire de camping-car n’est pas très jolie mais elle est au bord du Danube et a le mérite d’être gratuite. Le Danube est encore modeste avec peu de courant, Joseph met donc à l’eau son bateau pour la première fois sur le Danube.

Tuttlingen

Mercredi 9 août 2017 Tuttlingen – Talhof

Vero est pressée de se retrouver sur le Donauradweg, la voie cyclable qui longe le Danube. On part donc sans visiter Tuttlingen, direction Beuron . Avant de partir, on trouve cette poubelle R2D2 pendant notre balade matinale qui nous fait penser à notre copains Erwan.

Tuttlingen D2R2

Autour de Beuron, le Danube fait des méandres, la route est plus jolie et la voie cyclable n’est pas collée à la route.

Beuron
Le belvédère du Knopfmacherfelsen semble prometteur sur la carte, nous nous arrêtons. Un chemin amène effectivement à un point de vue magnifique sur cette partie du Danube.

Beuron

On atteint Beuron. Je suis fâché contre Noé qui a eu une réponse malheureuse, ça gâche un peu beaucoup l’ambiance…
A Beuron, il y a une petite plaque en l’honneur d’un Français mort lors des inondations du Danube, il avait entrepris de descendre le Danube en canoë et de promouvoir les idées de paix, de fraternité et de liberté pour les peuples d’Europe. A l’heure où il est de bon ton de rejeter toute l’idée européenne sous prétexte de son actuel excès ultraliberal et au risque de conforter les mouvements nationalistes et identitaires, il est courageux et essentiel d’ériger l’idée européenne comme une utopie à réaliser, de fraternité, d’égalité et de liberté. Bien sûr ce sont les libéraux qui aujourd’hui tiennent les manettes mais il ne faut pas confondre le capitaine et le navire.

Beuron
L’idée européenne est une utopie humaniste à construire sans cesse, sous la double menace du Capital et de la réaction nationaliste et identitaire. L’un détournant le projet contre l’intérêt général, l’autre profitant des excès de l’un pour détruire l’utopie.
Honneur donc à ce Français attaché à de nobles idées.

Beuron

La balade en vélo remplit ses promesses, les paysages sont calmes, reposants. On pique-nique en chemin avec une belle vue sur le château Schloss Werenwag. Toujours un peu fâché avec Noé… Avec Joseph, on retourne à Beuron qui est maintenant à 6 km. Véro et Noé continuent jusqu’à Thiergarten où nous les rejoignons en camping-car.

Je me réconcilie avec Noé… Ca prend parfois du temps…
Vero repart jusqu’à Sigmaringen en vélo, seule.

A Sigmaringen, on visite la ville et on fait quelques achats en charcuterie et boulangerie bavaroises. On monte au Josefsberg pour admirer la vue sur la ville. On apprend alors que la ville a été « française » un moment. Entre guillemets car il s’agissait du gouvernement collaborationniste de Pétain qui était venu se réfugier ici.

On reprend la route pour trouver un bivouac sur le parking d’un site archéologique en plein air reconstituant une ville fortifiée celte.
Nous dégustons les merveilles achetées en ville…

 

Jeudi 10 aout 2017 Talhof – Legoland

Ulm

Aujourd’hui, direction Ulm.
En route on fait le plein, moment de vérité… consommation : 8,9 litres au 100 ! Merci le HHO !
A Ulm on visite la cathédrale. Une fête du vin se prépare sur la place.
Sur la cathédrale, une grande affiche pour les 500 ans de la Réforme luthériennes. Ca m’étonne sur un bâtiment catholique… On entre, pas de bénitier, les bancs sont orientés vers le centre et non vers la nef. Par contre il y a quand même des statues et des cierges mais peut être est ce l’héritage culturel. Plus de doute, cette cathédrale n’est pas catholique, elle est protestante. C’est la première fois que j’entre dans un tel édifice protestant. J’ai plutôt l’habitude d’édifices modernes ou modestes.

Ulm
Noé veut absolument acheter une peluche moineau, emblème de la ville d’Ulm. C’est un peu cher, je lui explique et s’il veut il peut se l’acheter mais qu’après il aura la somme en moins dans sa tirelire : apprentissage de la gestion d’une tirelire et de la valeur des choses.
Sur la place un carillon joue longtemps.
On squatte un peu l’office du tourisme, puis son hall quand il ferme pour bénéficier du wifi, j’ai des choses à faire pour Shop&Coop qui demandent du temps… Il faudra même que je m’exile à l’étage car le hall accueillera le vernissage d’une expo photo.
Vero est un peu déçue d’avoir passé autant de temps mais c’est difficile de se rendre compte avant du temps dont j’ai besoin. Et je me traîne une espèce de complexe d’infériorité, qui fait que dans ces cas là, sentant un avis ou regard négatif sur ce que je fais et qui compte pour moi, j’ai plutôt tendance à adopter une attitude de bulldozer en réaction. Mais souvent ce n’est vraisemblablement que des suppositions… bref la vie de couple et ses incompréhensions, quiproquos et tensions.
Pas le temps de visiter d’avantage la ville de naissance d’Albert Einstein, On file vers notre prochaine destination : legoland. On aimerait trouver un endroit pour y être tôt demain.
Arrivés à Legoland, Nous n’osons pas squatter un parking. On se dit qu’à proximité d’une telle industrie du loisir, tous les parkings doivent être surveillés pour éviter l’invasion de camping-car… La nuit est là, on se résout à aller à l’aire de camping-car de legoland.
Je vais à l’accueil, ça me semble pas cher mais j’ai super mal compris… ce sera 28€ la nuit, sans service… outch ! Jusqu’ici on avait la même chose mais gratuit…
Bon y a quand même un aspect positif : en dormant là ça nous ouvre droit à bénéficier de 2 jours de parc pour le prix d’un.

Allez, au dodo pour bien profiter de la journée ! Les enfants sont évidemment excités !

Vendredi 11 août 2017 Legoland.

Prêts pour une journée mémorable à Legoland ! Bon on décide de bénéficier de l’offre 2 jours pour le prix d’un ! C’est pas tous les jours qu’on va à Legoland ! Je suis allé à celui du Danemark (le premier créé) en 1986, j’avais 11 ans. Certes c’est un parc d’attractions où tout est fait pour capter l’argent qui reste dans le portefeuille mais je trouve que ce n’est pas un parc d’attraction comme les autres, on voit des exemples de merveilles qu’on peut faire avec des legos.

Legoland

On commence par une visite des maquettes de ville en Lego mais très vite les enfants veulent essayer des attractions. J’essaie les dragons volants Ninjago avec Joseph, ça va le dos suit, pas de problème.

Legoland

 

Le vendredi c’est pas mal, il n’y a pas grand monde, on peut refaire plusieurs fois les attractions qu’on a aimé. L’ambiance, l’excitation ambiante fait qu’on se prend au jeu.

Pour le soir, on se trouve un bivouac gratuit et sauvage proche du Danube, comme on aime.

Samedi 12 aout 2017, Legoland – Augsburg

Deuxième jour à Legoland ! Du coup, on élimine Dilligen de notre parcours. Maintenant nous savons que nous serons chez les amis autrichiens le week-end du 20 aout.

Legoland

Il y a effectivement plus de monde et le temps est moins beau mais on en profite quand même ! On essaie même en famille les montagnes russes (projet X) mais c’était au delà des limites de Noé… Du coup on a fait un tour à l’académie Lego pour nous remettre de ces émotions !

Legoland

On finit cette journée lessivés ! Joseph a fait un article.

On prend la route pour Munich et on s’arrête à Augsburg où on trouve un joli bivouac au bord d’un plan d’eau aménagé pour la baignade et le ski nautique !

Munich

On goûte la Kirchgrütze, une sorte de coulis avec des cerises entières, un délice…

Dimanche 13 aout Augsburg – Munich

Au réveil : gym et baignade ! On brunche au bord de l’eau. Sympa. On décide de ne pas visiter Augsburg pour être le plus tôt possible à Munich.

Arrivés à Munich on trouve un super bivouac dans le grand jardin anglais, une sorte de central park : un parc immense en pleine ville avec une rivière, des plans d’eau, des Biergarten…

A peine arrivés on tire les cordes à linge pour faire sécher les serviettes et les affaires de la veille un peu trempées.

Munich

On détache les vélos et on part à la rencontre de cette grande ville européenne. On commence par la Pinakotek. C’est un musée d’art contemporain où on peut montrer aux enfants des œuvres de Kandinsky, Dali, Miro, Picasso et bien d’autres. Les enfants ont l’air d’accrocher, ils posent des questions, expriment leurs ressentis, c’est chouette ! On a l’impression d’une mission accomplie ! Bon, il faut dire aussi que la visite a été rapide, les musées sont à un euro le dimanche, on est arrivé à 16h et à 17h ça ferme. Mais quand même ils ont apprécié.

Pinakotek

Au goûter après la visite, ma chérie a choisi des Ritter Sport. Mmmmm si c’était pas déjà fait je me marierais avec elle ! Aujourd’hui tout le monde connaît les Ritter Sport mais il y a 26 ans, quand je suis venu la première fois en Autriche c’était inconnu en France et terriblement bon, tous ces chocolats aux divers parfums… Alors depuis, les Ritter Sport en Allemagne ou en Autriche, c’est un passage obligé, surtout qu’il y a des parfums qu’on ne trouve pas en France.

Après une petite balade à vélo dans le grand parc, Vero a très envie de tester un Biergarten. Ca tombe bien, il y a le plus renommé dans le parc, celui de la Chinesiche Turm, la Tour Chinoise. Il est effectivement très grand, il y a beaucoup de choix, tout semble appétissant et les prix sont raisonnables. Le Biergarten est un endroit populaire où les allemands se retrouvent pour manger ensemble des spécialités et boire de la bière bien sûr, en plein air, au son de musiques traditionnelles jouées par un orchestre. C’est à faire ! Voir l’article de Noé.

Biergarten

Semaine 2 Munich

Fin de la semaine 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *